Comment aborder en classe un élѐve présentant de TDAH

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurologique qui se manifeste dès l’enfance et présente des difficultés à moduler: les idées (inattention), les gestes (bougeotte), les comportements (impulsivité) et les émotions (hyper-réactivité émotionnelle). Quels sont les manifestations possibles pour chacun de ces symptômes?

L’innattention peut se manifester par:
• Difficulté à planifier, à savoir par où commencer; à s’organiser; à suivre une consigne; à garder le fil; à initier une tâche;
• Manque d’efficacité (en ce qui est du repérage ou de la synthѐse de l’information) et de compréhension (manifesté par de l’irritabilité ou de la frustration);
• Tendance à être distrait, paresseux ou démotivé.

En cas d’ hyperactivité et impulsivité, l’enfant:
• Bouge fréquemment (agitation des objets);
• Présente des difficultés à attendre son tour;
• Intervient à des moments inoportunes et impose sa présence;
• Répond aux questions de maniѐre impulsive, avant qu’on ait terminé de les poser;
• Se lève souvent (fébrilité apparente).

La sous réactivité est identifiée par:
• Difficulté: à sélectionner l’information pertinente; à soutenir l’effort mental; d’encoder les informations (mémoire de travail affectée);
• Distraction par un stimulus plus attrayant;
• Impossibilité de réaliser deux tâches en mȇme temps;
• Lenteur dans l’exécution des tâches.

Quelles stratégies utiliser pour soutenir en milieu scolaire un élѐve diagnostiqué de TDAH?

Il y a toute sorte de stratégies pour aider un tel enfant à favoriser ses apprentissages, pour démontrer ses savoirs lors des tests et ainsi développer son plein potentiel. Poutant, pour assurer la mise en place des stratégies on a besoin d’une bonne collaboration école-famille, à laquelle on ajoute un agent de liaison (psychologue, enseignant ressource, titulaire).

Les étapes à suivre dans cette démarche pourront ȇtre:

  • identifier les difficutés d’apprentissage visant la lecture, l’écriture, le raisonnement logique, etc. et aussi les atouts (crétivité, originalité, intuition, dynamisme) pour  augmenter sa capacité à faire les choses;
  • assurer un entourage propice qui pour exercer un renforcement positif permanent;
  • trouver des astuces pratiques pour faciliter la capacité de s’organiser;
  • adapter les demandes et les attentes scolaires par établir des objectifs successifs atteignables;
  • faciliter son intégration sociale par l’encouragement et la valorisation de ses réussites et ses efforts;
  • capter son attention en trouvant une place de telle maniѐre à limiter les distracteurs : vers l’avant du groupe, près du professeur et à côté d’autres personnes peu dérangeantes;
  • découper les tâches en éléments successifs et donner une seule demande à la fois;
  • faire reformuler la consigne; la répéter; l’expliquer en étape et s’assurer qu’il l’a bien comprise avant de se mettre à la tâche;
  • écrire les consignes au tableau;
  • se tenir assez fréquemment derrière l’enfant lorsqu’il travaille;
  • arrêter, d’un geste, de la voix ou du regard toute impulsivité ou ignorer ses commentaires hors contexte;
  •  faire sortir l’enfant ou lui permettre d’interrompre une activité lorsqu’il ne se contrôle plus.

Pour conclure, l’utilisation de stratégies organisationnelles est utile pour soutenir l’élève à devenir organisé et autonome afin de réduire son niveau de stress et répondre aux exigences de la vie quotidienne.

Bibliographie

1. LECOURS Geneviève, ÉMOND Michelle, LANDRY Nathalie, Vers des pratiques pédagogiques adaptées, Guide d’accompagnement, Commission scolaire de Laval, novembre 2012, 37 pages.
2. www.tdahecole.fr/IMG/pdf/tdah_2020_fiche_enseignants_04_1_web.pdf
3. www.attentiondeficit-info.com/pdf/TDAH-et-ecole-impacts-strategies-et-mesures-d-aide.pdf

prof. Loredana-Elena Cănuță

Profil iTeach: iteach.ro/profesor/loredana.canuta

Articole asemănătoare