Communiquer ou argumenter?

On peut dire qu’argumenter c’est déployer une activité qui vise à intervenir sur les ideés, les opinions, les attitudes, les sentiments ou les comportements de quelqu’un on d’un groupe de personnes. L’argumentation a pour objectif de convaincre et les situations de communication ont pour but d’obtenir une certaine réaction de la part des récepteurs. On rencontre ces situations dans la vie quotidienne, donc convaincre est l’une des modalités essentielles de la communication.

L’étude des stratégies argumentatives a pour but d’habituer les élèves à mettre en œuvre un raisonnement pertinent dans une situation de communication. Les techniques argumentatives appartiennent aux stratégies pédagogiques qui visent l’acquisition d’un comportement langagier, interpersonnel et situationnel visant la négociation, le débat, la discussion polémique, la défense d’un point de vue etc. À l’aide des stratégies argumentatives, les élèves peuvent acquérir des techniques discursives diverses : convaincre, porter un jugement de valeur, défendre son opinion, refuser, poser un problème, justifier un choix, le point de vue, savoir formuler des objections à ce choix.

La maîtrise du discours argumentatif est nécessaire pour aider les élèves à enchaîner des arguments et des schémas argumentatives pour créer un texte cohérent, pour comprendre les relations de causalité, de concession etc. Parce que le discours argumentatif se trouve un peu partout ,à l’oral, en commençant avec les situations de la vie quotidienne (par exemple: demander à ses parents une permission de sortir, justifier auprès du professeur que la leçon n’a pas été correctement apprise ) et à l’écrit (dans un texte narratif , dans un texte descriptif , dans une pièce de théâtre , dans la presse ,dans la publicité ), le travail se propose d’aider les élèves à acquérir des habiletés-clé comme:

  • utiliser des expressions d’usage pour prendre et reprendre la parole ;
  • utiliser des expressions d’usage pour intervenir tout en respectant les interlocuteurs ;
  • utiliser des expressions d’usage pour négocier et pour développer des arguments convaincants.
  • des exercices.

Il est possible d’agir sur autrui de bien de façons. La menace, la force physique et la violence peuvent y servir. L’argumentation se présente comme une alternative. Argumenter est sans doute une activité finalisée, mais c’est une activité discursive qui exige une participation active de celui auquel on s’adresse. Il est vraiment intéressant d’étudier un peu ”le jeu” qui se déroule entre celui qui essaye de convaincre et ”sa victime”. Ce ”jeu” suppose des stratégies, des structures argumentatives, des connecteurs logiques.

Du point de vue théorique, le XXe siècle se caractérise par le passage du paradigme issu des théories aristotéliciennes et de ses continuateurs romains au paradigme élargi d’une rhétorique épistémique et d’une théorie du discours conçus comme des modes de connaissances et d’influence des destinataires. Lieu de manifestation de la langue, le discours est le résultat d’une construction L’énonciateur construit, grâce aux éléments que la langue lui fournit et grâce à la situation de communication – le discours.

Dans cette perspective, la dichotomie langue – parole y est présente. Dans la perspective de la parole, le discours sera conçu comme un ensemble de stratégies discursives qui facilitent la communication devenue de plus en plus important de nos jours, dans le contexte européen.

  • Ch. PERELMAN et L. OLBRECHTS- TYTECA, La nouvelle rhétorique, 1958, p.261
  • MARIANA TUTESCU, L’argumentation. Introduction à l’étude du discours, 1998, p.152
  • MARIANA TUTESCU, L’argumentation .Introduction à l’étude du discours, 1998, p.152 Ibid., p.153
  • MARIANA MUNTEANU, Parler c’est argumenter, Editura Hoffman, Caracal, 2011.
Accesări: 178

Articole asemănătoare