Les immenses bienfaits de la lecture

Il existe un risque de voir la lecture remplacée par les medias modernes. Pour faire une parallèle classique, confrontons la lecture et la télévision. Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous regardons la télévision ? Il ne se passe pratiquement rien !
La lecture est beaucoup plus riche.

Si, par exemple vous lisez le mot « maison », que se passe-t-il dans votre tête ? Votre cerveau va chercher dans votre mémoire tout ce qu’il sait sur les maisons. Selon que l’action se déroule en Alaska ou a l’Équateur, la représentation de la maison sera différente. Avec la lecture, « on fait ce qu’on veut, dit un lecteur de 10 ans. On peut imaginer chaque personnage comme ca nous plait. Quand on lit un bon livre, on dirige plus les choses que quand on regarde la télé. » Un bon livre stimule l’esprit. Il est vrai que la télévision reste excellente lors, par exemple, de présentations documentaires ou les images jouent un rôle important. Mais au-delà des seules avantages visuels, le texte écrit reste l meilleure source d’information e d’apprentissage.

Plus fort encore, la lecture est liée à nos capacités orales. Autrement dit, si vous voulez parler mieux et plus juste, lisez et lisez encore. « La réussite d’un élève, dit un professeur de littérature, dépend énormément de son vocabulaire et il n’y a pas d’autre moyen d’acquérir un vocabulaire étendu que de lire. Alors bonne découverte du merveilleux monde de la lecture.

Comme vous, j’ai lu Harry Potter et je pense que c’est une très bonne littéraire, pleine de magie, d’émotion et de détails. Mais, contrairement a vous, les adaptations d’Harry Potter au cinéma ne m’ont pas vraiment impressionné. Franchement, les raisons du succès m’échappent. Les films ne sont pas nuls, tout n’est pas mauvais (les bandes sonores sont excellentes, c’est une des choses ou je n’ai rien a reprocher), mais il reste plein de progrès a faire. La richesse de la série Harry Potter, ce sont les trucs alambiqués et les indices qui deviennent des éléments importants de l’intrigue du tome suivant, tout ce qui fait de ces sept livres un ensemble cohérent et logique. Dans les films, rien de tout cela… le scenario comporte beaucoup d’incohérences, car il n’y a plein de choses dans le livre qui ne se retrouvent pas dans le film. De plus, dans le premier et le deuxième film j’ai trouvé que le jeu des acteurs laissait à désirer. Il y a tellement d’effets spéciaux, des lumières, que cela ne prend pas, je n’y crois pas une seule seconde. J’ai vu l’Ordre de Phénix et ce film, même s’il est joli, n’est qu’un ensemble d’ellipses qui dénaturent totalement l’incroyable richesse du tome 5. Enfin, je n’aime pas les films parce qu’ils mettent en image ce que je possède déjà.

J’’ai mon propre Harry Potter, mon Dumbledore a moi est beaucoup plus lumineux que celui du film, mon Poudlard est moins surréaliste. Les adaptations d’Harry Potter au cinéma font figure de déjà-vu. Bref, les livres sont bien faits, mais les films pourraient être mieux développés. Harry Potter, ca aurait du rester un livre, en fait….

On peut penser aussi a lire pour chercher un modèle pour notre vie. On en a besoin. Lorsque nous disons que quelqu’un est un modèle, nous sous-entendons qu’il s’agit d’une personne que les autres admirent. Il est un modèle pour évoluer, un objet de référence, un exemple a suivre. Pour les adolescents, c’’est une personne a laquelle ils veulent rassembler. C’est un guide qui inspire et auquel on aspire.

Nous avons tous rencontré dans notre vie un ou plusieurs héros qui ont marqué notre évolution. Nous avons tous eu un Zorro, un vengeur masqué qui défend les faibles et les opprimés, un Robin des bois qui reprend aux riches ce qu’ils ce qu’’ils ont volé aux pauvres. Des héros qui nous ont impressionnés. C’est bien sur dans l’enfance et dans l’adolescence, les périodes ou l’on se construit, que nous sommes les plus proches de nos héros. En d’autres occasions, ce sont les grands personnages historiques qui nous ont inspirés ou des grands bienfaiteurs de l’humanité, Mère Teresa, l’Abbe Pierre, qui ont fait des gestes émouvants, luttant seuls et sans armes contre la misère. Sans lire, on ne peut pas avoir des modèles. Le héro d’un conte est un modèle par les valeurs supérieures qu’il véhicule : le courage, la bravoure, la bonté, la sensibilité, la justice l’intelligence, la maitrise de lui, la capacité de vaincre la peur. Le héro est pour l’’homme une référence identitaire, qui lui permet de se relier a ce qu’il a de plus profond et essentiel en lui.

Alors, bonne découverte concernant les héros trouvés dans les livres

 

prof. Anca Maria Antica

Profil iTeach: iteach.ro/profesor/anca.antica

Articole asemănătoare