Les festivals de théâtre scolaire entre compétition et partage

Les dernières années, l’intérêt croissant pour l’activité théâtrale en milieu scolaire a fait apparaître de plus en plus de festivals dédiés aux élèves de tous les âges. Ces festivals assurent aux projets de théâtre la visibilité dont ils ont besoin et permettent aux élèves de sortir de l’école, de montrer leurs spectacles dans une ambiance propice à l’acte culturel, d’interagir en langue étrangère. Ils amènent la confirmation du travail bien fait et encouragent les participants à continuer dans les années à venir.

Les festivals sont premièrement un lieu de partage. La rencontre avec les autres troupes, la découverte des autres spectacles constituent une expérience enrichissante non seulement pour les élèves, mais aussi pour les professeurs. Les ateliers qui sont organisés d’habitude, pendant les journées d’un festival, sont une bonne occasion pour s’ouvrir envers les autres, écouter et se faire écouter, en bref, vraiment communiquer.

Les festivals représentent aussi une occasion pour les membres d’une troupe de se mesurer à eux-mêmes (ils deviennent conscients de leur évolution dès la première séance jusqu’au spectacle), mais aussi aux autres. Lors de la présence à un festival (qu’il soit de type concours ou seulement de présentation) des comparaisons (certes subjectives) sont inévitables. D’ici peuvent surgir certains problèmes : les élèves peuvent soit perdre la confiance dans la qualité de leur acte, soit ils deviennent trop confiants, chose qui nuit également à l’acte artistique (qui risque de perdre la sincérité).

Le rôle de l’enseignant nous semble très important à ce moment-là, car il peut aider les apprenants à se détacher de l’esprit de compétition et apprécier la beauté de chaque spectacle. La présence à un festival a le pouvoir d’éveiller dans les jeunes artistes le désir de se perfectionner, de revenir les années suivantes avec de meilleurs spectacles.

L’un des grands avantages d’un festival de théâtre semble le fait qu’il plonge l’élève, pour quelques jours, dans un milieu culturel très riche et développe son goût pour ce type de loisir. Si nous pensons au fait que cette immersion se fait en langue étrangère, cela signifie que cette expérience éveille aussi chez l’apprenant le désir de s’exprimer et d’interagir dans cette langue.

De toutes les expériences vécues dans ce domaine, nous pouvons tirer la conclusion que ce qui compte le plus à un festival est la possibilité de partager, d’interagir et finalement d’apprendre. Si les prix viennent accompagner tout cela, d’autant mieux, mais sinon, il existe toujours une autre occasion.

 

prof. Carmen Râșăscu

Școala Gimnazială Ștefan cel Mare, Vaslui (Vaslui) , România
Profil iTeach: iteach.ro/profesor/carmen.rasascu

Articole asemănătoare