La réception des divers types de documents authentiques selon les styles d’apprentissage des élèves

Extrêmement difficile et compliquée, la recherche qui a visé la réception des divers types de documents authentiques en fonction des styles d’apprentissage différents des élèves s’est déroulée pendant trois semestres, dans les années scolaires 2015–2016, 2016–2017, depuis février 2016 jusqu’à la fin du juin 2017. Tout au long de cette période, un nombre de 28/19 élèves a fait l’objet de notre recherche ayant comme but la réception des divers types de documents authentiques en fonction des styles d’apprentissage différents des apprenants, le développement des compétences de communication en classe de français langue étrangère à l’aide des ressources représentées par les divers types de documents authentiques.

Les élèves appartiennent à deux groupes cibles appelés de manière générale, au cours de la description de notre démarche, groupe cible 1 (GC1) et groupe cible 2 (GC2), ils font tous partie de la même classe, la IXe A pendant l’année scolaire 2015- 2016 et la Xe A pendant l’année scolaire 2016- 2017 : 1. GC1, composé de 14 élèves âgés de 14/ 15 ans, classe IXe A, année scolaire 2015 – 2016, Collège Technique «Aurel Vlaicu» d’Arad ; 15/16 ans, classe Xe A, année scolaire 2016 – 2017, Collège Technique «Aurel Vlaicu» d’Arad, 2. GC2, composé de 14 élèves âgés de 14/15 ans, classe IXe A, Collège Technique «Aurel Vlaicu» d’Arad ; 15/16 ans, classe Xe A, année scolaire 2016 – 2017, Collège Technique «Aurel Vlaicu» d’Arad.

Dès le début de notre démarche, avant l’application du questionnaire aux élèves faisant partie des deux groupes cibles (ayant en vue comme objectif de tester leur niveau de maîtrise de la langue française, de même que leur attitude en ce qui concerne le français, leur attitude envers la classe de français habituelle et, le plus important, la communication qu’ils réalisent en français) on a discuté et on a essayé de répondre librement à une série de questions telles :

  • quand tu te divertis tu préfères regarder la télé, écouter de la musique, parler avec un ami ou pratiquer un sport ?
  • quand tu achètes un nouvel appareil tu lis les directives, parles avec quelqu’un ou tu essaies l’appareil tout de suite ?
  • quand tu mémorises une information tu répètes l’info à haute voix, tu prends des notes ou tu crées mentalement des images ?
  • si tu dois choisir une carrière dans les arts tu préfères le peintre, le musicien ou le sculpteur ?
  • quand tu rencontres des gens tu te rappelles les activités faites avec eux, les noms et les conversations ou les visages ?

On s’est aussi basé sur leurs styles d’apprentissage (connus grâce à une série de questionnaires déjà appliqués au début de l’année scolaire par le professeur principal de la classe) définis comme méthode par laquelle une personne apprend le mieux, pour les aider à développer des stratégies propres d’apprentissage aussi que fournir au professeur des informations spécifiques pour l’activité :

– Les élèves ayant le type d’apprentissage auditif sont capables de collecter de manière facile les informations entendues, les retenir et, le plus important, les répéter. Ces élèves peuvent apprendre mieux s’ils entendent les informations de la leçon, soit sur des supports pédagogiques sonores, soit en écoutant une autre personne parler à haute voix ; ils apprennent par cœur, ils disent le texte à haute voix, ils se concentrent souvent sur des tâches verbales, ils parlent à eux-mêmes lorsqu’ils étudient, ils sont dérangés par les bruits ambiants, y compris de la musique en arrière-plan. Ils aiment discuter et échanger des opinions avec des autres, travailler en groupe.

–  Les élèves ayant le type d’apprentissage visuel apprennent mieux en lisant l’information, ils préfèrent les images, les films, les documents vidéo, les diagrammes et les graphiques, ils aiment lire, écrire mais ils sont distraits souvent par l’encombrement visuel. Ils sont généralement organisés, ils préfèrent l’ordre, sont tranquilles, observateurs, bons en orthographe.

– Les élèves ayant le type d’apprentissage kinesthésique aiment relier les informations et les événements à l’action et au mouvement, ils aiment découvrir les choses par l’expérience et gesticulent beaucoup en parlant.

Le point commun entre les deux groupes cibles est la préférence pour les petites vidéos, la publicité et les films, de même que les questions et réponses orales. Ils n’évitent pas le classique dictionnaire mais c’est évident qu’ils préfèrent et emploient Google Translate. Un autre point fort est qu’ils n’ont pas peur de communiquer en français, chose fondamentale pour le développement des compétences de communication.
On a remarqué, après l’analyse des styles d’apprentissage, que du total cumulé de GC1 et GC2, d’un total de 28 élèves, la répartition des styles d’apprentissage est la suivante : auditif 4 élèves (6%), visuel 11 élèves (43%) et kinesthésique 13 (51%). On remarque un certain équilibre entre visuel et kinesthésique

Tout au long de cette seconde étape on a observé de façon systématique le travail des élèves des deux groupes cibles et leurs résultats ; on a adapté pour chaque groupe cible les stratégies d’apprentissage selon le spécifique et les besoins manifestés par les élèves.
On a expliqué et on a fait les élèves comprendre que tous les types d’activités sont utiles et nécessaire en classe de FLE, pour développer des habiletés différentes liées à la compréhension et la production de l’oral et de l’écrit, la grammaire, le vocabulaire, la prononciation. En ce sens on a utilisé une large palette de documents authentiques, chacun ayant son propre impact, la conclusion étant que les documents authentiques audio- visuels ont été préférés par la majorité des apprenants :

  • GC1 : du total de 10 élèves, 80% d’entre eux, 8 élèves, préfèrent le document audio- visuel, 1 (10%) préfère le document audio, 1 (10%) préfère le document écrit
  • GC2 : du total de 9 élèves, 56% d’entre eux, 5 élèves, préfèrent le document audio- visuel, 2 (22%) préfèrent le document audio, 2 (22%) préfèrent le document écrit

A la fin de la période allouée à la recherche j’ai proposé à mes élèves un petit sondage, pour avoir une image plus claire de ce qu’ils préfèrent, après avoir étudié sur une large palette de types de documents authentiques. Je leur ai proposé la liste suivante et je les ai priés de choisir leur document authentique préféré : carte postale, bande dessinée, annonce publicitaire, bon d’achat, journal, bulletin d’abonnement, magazine, vidéo, film, chanson. La vidéo se situe sur la première place, puis la bande dessinée et la carte postale, sur la dernière place se situant le film et le journal.

Bibliographie

Bougnoux, D. (2001), Introduction aux sciences de la communication, La Découverte, Paris
Bouleau, A. (2013), Passage du cinéma, 4992, Ansedonia
Cuq, J.-P. dir. (2003), Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et seconde, CLE International, Paris
Duprat, A. (2007), Images et Histoire. Outils et méthodes d’analyse des documents iconographiques, Belin
D’Halluin, C. (2012), Un document authentique en classe de langues : l’album, Education, disponible en PDF : dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00750294
Mociulschi, A. L. (2013), Artă și comunicare, Ed. Curtea Veche, București
Pânișoară, I.-V. (2006), Comunicarea eficientă, Ed. Polirom, Iași

 

prof. Adelina Iuhasz

Profil iTeach: iteach.ro/profesor/adelina.iuhasz

Articole asemănătoare