Comment le théâtre-forum favorise-t-il l’enseignement/ l’apprentissage du FLE?

Avant de parler de l’importance de l’introduction du théâtre-forum dans la classe de FLE, on présente ses origines, ce qui nous permet de comprendre les apports dans ce qui nous intéresse. Le théâtre-forum est une technique de théâtre interactif, créée par Augusto Boal dans les années 1960, dans les favelas de São Paulo et représente  une des formes du «théâtre de l’opprimé», conceptualisé par Boal comme „un théâtre qui est fait par le peuple et pour le peuple” (Augusto Boal, «Catégories du théâtre populaire», Travail Théâtral,‎ 1972, p. 20.).

Sophie Coudray précise que „c’est le peuple  qui doit être à  l’origine de ses propres représentations et pour cela qui doit être en mesure de produire lui-même un théâtre qui correspond à son point de vue et à ses aspirations et dont il peut faire usage dans ses luttes” (Sophie Coudray, «La radicalité politique du Théâtre de l’opprimé», Période,‎ avril 2018).

Un spectacle de théâtre-forum se propose d’habitude d’avoir un impact sur la vie sociale et les acteurs jouent dans ce cas une situation posant problème aux spectateurs. Ce qui est intéressant est que les spectateurs deviennent acteurs ayant la possibilité d’intervenir pour en changer le dénouement. Ainsi, ils remplacent les personnages. Il y a aussi un  joker désigné,  une sorte de  «meneur de jeu» qui identifie les personnes qui veulent intervenir et leur donne la parole.

Pourquoi introduire le théâtre-forum dans la classe de FLE? C’est Jacqueline Breugnot qui surprend les avantages de l’improvisation du théâtre-forum pour enseigner le FLE:

1. Communicatif
Cette technique permet aux apprenants à développer leurs stratégies de communication verbales et non verbales. Ayant pour objectif la résolution d’un problème, pour le régler les apprenants doivent prendre la parole de maniѐre spontanée, ce qui les aide à développer des stratégies de communication.

2. Didactique
Leur implication affective facilite la mémorisation des formes verbales et non verbales de la langue cible qu’ils perçoivent. Les apprenants deviennent plus attentifs et plus motivés, réussissant ainsi de vivre la langue dans sa multidimensionnalité.

3. Cognitif
On peut réaliser une connexion entre les informations nouvelles et les celles déjà acquises.

4. Interculturel
On assiste à l’ouverture de nouvelles perspectives sur la situation envisagée.

Comment proposer un théâtre-forum pour une parole improvisée? Étant propice à l’apprentissage du FLE, l’enseignant pourrait proposer des ateliers de théâtre-forum, en suivant quelques étapes:
1) Projeter  un extrait de film et proposer des activités de compréhension globale et détaillée;
2) Réfléchir sur l’extrait qui expose aux apprenants une situation problématique qui ne soit pas ou qui soit mal résolue;
3) Jouer la scène de l’extrait, le protagoniste étant changé par un autre apprenant-spectacteur, en intervenant avec des solutions improvisées;
4) Finaliser avec une discussion réflexive sur les solutions avancées pendant la séance.

Finalement, on peut constater que l’introduction des ateliers d’improvisation au sein de la classe de FLE représente un atout pour le développement  de la compétence communicative, assure une amélioration de la prononciation, offre de la motivation, suscite l’attention des participants et maintient la cohésion du groupe-classe.

Bibliographie
1. Augusto Boal, « Catégories du théâtre populaire », Travail Théâtral,‎ 1972,
2. Guerre, Yves. Le théâtre-forum : pour une pédagogie de la citoyenneté. Paris : L’Harmattan, 1999. Imprimé.
3. Sophie Coudray, « La radicalité politique du Théâtre de l’opprimé », Période,‎ avril 2018
4. cinemafle.files.wordpress.com/2016/10/film-et-thc3a9c3a2tre.pdf

 

prof. Venera Iacob

Profil iTeach: iteach.ro/profesor/venera.iacob

Articole asemănătoare