Considérations sur le design de la leçon FLE dans l’espace virtuel

Une situation de crise nous apprend qu’on doit oublier le passé et s’habituer à construire le futur en faisant des actions dans le présent. C’est pourquoi, le professeur est censé à s’adapter à l’espace virtuel plus qu’il le faisait déjà. C’est une bonne occasion pour préparer les élèves à un nouveau monde, au numérique indispensable dans le futur.

En cette période, le professeur a dû apprendre à utiliser diverses plateformes pour rejoindre ses élèves dans un espace organisé mais dans un temps très court. En plus, un autre défi c’est comment organiser la leçon dans l’espace virtuel de manière à ce que l’élève, confiné à sa maison, se débrouille seul à résoudre les tâches. Un premier aspect c’est de motiver l’autonomie de l’élève. De plus, puisqu’ on doit tenir compte de la situation familiale de chaque élève, on ne peut pas avoir la prétention d’être présent à chaque réunion de classe sur la plateforme. C’est nécessaire dont de lui transmettre un matériel intuitif disponible à toute heure qui l’aide à comprendre la leçon à son rythme.

De ce fait, le professeur de FLE doit s’assurer que l’élève a accès à un matériel vidéo dans lequel la leçon lui est expliquée. Ce matériel peut être crée par le professeur lui-même ou bien, trouvé sur Internet. Il y a beaucoup de leçons vidéo sur Youtube ou Tv5 Monde. De plus, le grand avantage pour les leçons à distance, c’est que les élèves écoutent plus du français authentique. C’est conseillé donc que dans les matériaux vidéo qu’on envoie à nos élèves parlent des Français. On dirait que chaque leçon à une vidéo,  même si ça peut être qu’une chanson à écouter pour changer son esprit.

Le design d’une leçon dans l’espace virtuel répond à quelques questions : Comment digitaliser le contenu ? Quelles applications utiliser ? Comment personnaliser la leçon en tenant compte des styles d’apprentissage de chaque élève ? Comment motiver les élèves ? Comment leur maintenir l’intérêt à progresser ? Comment évaluer les élèves ?

Pour la leçon FLE à distance, en ligne, on pourrait tenir compte de quelques conseils. On insiste sur le fait que pour l’apprentissage FLE à distance, l’élève apprend à être autonome dans son apprentissage. Mais c’est nécessaire d’être bien guidé : le professeur doit s’assurer qu’il maintient sa motivation pour le français en lui donnant des tâches simples au début jusqu’aux celles plus compliqués à la fin, quand il est prêt aussi à transférer les choses apprises dans des productions personnelles. En même temps, on sait que les élèves ont des styles d’apprentissage différents : de ce fait, on doit s’assurer que les fiches de travail en ligne contiennent des images, du contenu vidéo/audio,  des tests autocorrectifs ou des applications diverses à utiliser. On peut même donner des tâches sportives à faire en donnant des indications en français. Puisque l’élève travaille à son rythme, et à toute heure, le professeur doit créer un design de leçon qui tienne compte de ces variables.

Il est conseillé donc de partager l’écran avec du contenu vidéo ou des présentations pendant votre conférence vidéo en ligne-pour les élèves visuels. Incluez des exercices simples, structuraux, des signes, des symboles que les élèves kinesthésiques puissent utiliser. Invitez vos élèves à éditer les documents soit pour prendre des notices, soit pour poser des questions ou pour transmettre les devoirs – pour les élèves avec un style d’apprentissage linguistique-verbal. En partant du contenu vidéo ou de la musique, les élèves auditif-musicaux peuvent être soutenus dans leurs apprentissage.

À tout moment, le professeur doit être capable de se perfectionner. En ce sens, il doit impérativement s’habituer à utiliser le numérique au but didactique. Il saura collaborer avec l’élève en s’aident des autres moyens que le dernier sait très bien utiliser. De même, le professeur peut demander à l’élève de faire des produits ou des représentations à l’aide des moyens multimédia.

On a dressé une liste de quelques logiciels gratuits qui nous aident à:

–> la création des images Par exemple, le professeur peut partager sur le mur de collaboration avec ses élèves des photos explicités ou des posters : CANVA – https://www.canva.com/,  Snappa – https://snappa.com/,  Pexels – https://www.pexels.com/Unsplash – https://unsplash.com/, ThingLink – on y peut éditer aussi des vidéos interactives ou des médias à 360º : https://www.thinglink.com/

–>la création des présentations :  Prezi – création des présentations dynamiques et qui zooment- https://prezi.com/Hypersay– donne la possibilité d’insérer des questions dans la présentation https://hypersay.com/Inkscape – https://inkscape.org/ création des présentation avec un design très personnalisé

–> la création des présentations interactives ou qui aident à reproduire des dialogues, à diversifier les supports:  Mentimeter – https://www.mentimeter.com/Typeform – https://www.typeform.com/, Sli.do – https://www.sli.do/, QR codes- https://fr.qr-code-generator.com/ On peut générer un code QR pour un site qu’on veut transmettre aux élèves pendant une présentation, – Padlet – c’est en fait un mur sur lequel tant les professeurs que les élèves peuvent ajouter des documents, des commentaires, etc. De même, les élèves y peuvent créer des portfolios digitaux. Le professeur peut corriger les fautes directement sur les textes des élèves: https://padlet.com/dashboard

–> la création des vidéos: Powtoon – on y peut modifier les textes des vidéos préfabriqués sur des thèmes différents ou bien créer des autres. Par exemple, on peut modifier une vidéo-publicité. – https://www.powtoon.com/, Animoto – on peut créer des vidéos avec nos photos : https://animoto.com/, Camtasia – on peut créer des vidéos pour buts différents : tutoriaux, design de la leçon, etc. Camtasia – https://www.techsmith.com/video-editor.html ,Animaker – on peut créer des animations de différents types : https://www.animaker.com/Typito – On l’utilise pour des vidéos dont le contenu peut être enrichi par des textes ou des titres. – https://typito.com/go

–> la création des cours pour un apprentissage continuu :  Teachable – https://teachable.com/, Teachery – https://www.teachery.co/,

–> la création des sites Internet à l’aide des logiciels pour lesquels sans aucune connaissance technique requise: Wix – https://fr.wix.comproduire un site web avec des arrière-plans vidéo, effets parallax, animations etc—avec une bonne qualité, Weebly- https://www.weebly.com/, Blogger – pour créer des blogs – www.blogger.com

–> la création des tests, des formulaires, des questionnaires: Google Drive – l’interface de Google est utilisée pour des questionnaires, des sondages ou des formulaires à remplir mais aussi pour des tests https://www.google.com/intl/ro/forms/about/Kahoot – les élèves ressoudent des tâches on line ou ils passent des tests on line dont les résultats sont très rapidement visibles et classifiés. De même, les élèves sont informés sur la variante correcte de chaque item, Quizziz – la même description mais on ajoute que c’est plus amusant puisqu’après chaque réponse on lui donne des messages ou des photos motivantes et amusantes. En plus, il y a la possibilité d’assigner des devoirs à la maison : https://quizizz.com/

Ce sont des ressources qui peuvent éveiller à l’élève mais aussi au professeur des habilités dont ils n’auraient pas su. De plus, c’est plus interactif pour l’élève, il sera plus motivé à apprendre en les découvrant. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que sur les sites Internet on trouve bien de fiches pédagogiques numériques, disponibles surtout sur http://www.tv5monde.com/ ou sur différent groups de Facebook.

En conclusion, on considère que le français langue étrangère peut être facilement enseigné dans l’espace virtuel mais, toutefois tout en déposant un effort d’adaptation aussi de la part de l’élève que de la part du professeur.

prof. Ecaterina Ivanov

Profil iTeach: iteach.ro/profesor/ecaterina.ivanov

Articole asemănătoare