Les médias et leur fonction pédagogique

Les médias (journaux, affiches, radio, télévision, Internet) par leurs composantes textuelles, sonores, audiovisuelles contribuent à la création des messages et du sens. Le développement des médias est dû à des évolutions à la fois technologiques, rédactionnelles et de diffusion. Ainsi on assiste à une diversification des sources de documents : images, sons, témoignages et à une transmission immédiate de l’information. De même, les frontières entre certains médias ont disparu.

Sur l’Internet, que ce soit sur des sites de la presse écrite, de la radio ou de la télévision, on trouve beaucoup de documents et de rubriques où le lecteur est invité à exprimer son point de vue, à dialoguer avec les auteurs des articles, à échanger avec d’autres internautes, à commenter un certain événement ou manifestation.

Les sites des médias proposent même des pratiques pédagogiques, une multitude de tâches d’apprentissage qui aident les élèves de perfectionner leurs connaissances linguistiques dans les quatre domaines de compétence : compréhension orale et écrite et production orale et écrite. L’intégration dans l’enseignement du français des documents issus des médias renforce la motivation, en proposant des tâches qui représentent un enjeu.

Grâce aux gadgets modernes : téléphones portables, appareils photo numériques, caméras de poche, ardoises numériques, il est de plus en plus facile de produire soi-même ou en petits groupes des documents sonores audiovisuels et de les partager sur des médias sociaux (Facebook, Instagram, Twitter), sur des sites de partage (Youtube) ou sur des blogs ou encore de les diffuser sur l’écran par vidéoprojection ou tableau numérique dans la classe.

Les médias fournissent des documents qui sont des déclencheurs d’activités, de tâches, de sources de réflexion aussi dans la classe de français que hors cours. Les apprenants peuvent ainsi continuer leur travail en autonomie et s’investir davantage dans leur apprentissage.

La classe de français devient une succession d’activités destinées à apprendre à:

  • observer, repérer, identifier les éléments constitutifs d’un document et développer la capacité à nommer ces éléments en langue cible ;
  • émettre des hypothèses sur le contenu d’un document à partir d’un extrait ou d’un élément constituant de ce document (par exemple imaginer le contenu d’un article à partir d’une photo ou d’un reportage à partir du voisinage sans le son) ;
  • réagir, prendre position, exprimer une opinion sur un document ;
  • créer des images, des textes, des objets, des jeux de rôle à partir d’un document ;
  • faire des recherches documentaires pour en savoir plus sur le thème, l’événement ou le sujet traité dans un document ;
  • comparer le document avec des documents de même type issus de son propre milieu culture.

Les activités énumérées peuvent être prolongées hors cours : publication des résultats sur un blog ou sur un site Internet, projet d’exposition dans le cadre scolaire ou extrascolaire, participation à un concours, intégration dans un spectacle.

La méthodologie classique était basée sur la lecture et la traduction de textes littéraires en langue étrangère, l’oral étant en second plan et les médias manquaient totalement. Cette méthodologie affichait une préférence pour la langue soutenue des auteurs littéraires sur la langue orale de tous les jours.

La méthodologie audiovisuelle a le mérite d’avoir ouvert l’enseignement vers l’insertion des documents oraux et écrits. Sa cohérence était construite autour de l’utilisation conjointe de l’image et du son. Cette méthodologie repose sur le triangle : situation de communication / dialogue / image et ouvre la voie, par certains aspects, aux approches communicatives.

L’approche communicative part du principe que la langue est avant tout un outil de communication et d’interaction sociale qui s’exerce à travers quatre habiletés : compréhension orale (CO) et écrite (CE), expression orale (EO) et écrite (EE). L’apprentissage n’est plus considéré comme passif, recevant des stimuli externes, mais comme un processus actif qui se déroule à l’intérieur de l’individu et qui est susceptible d’être influencé par cet individu. Le résultat dépend du type d’information présentée à l’apprenant et de la manière dont il va la traiter.

Les supports étudiés ne sont plus créés artificiellement pour la classe, mais ils sont choisis parmi une source vaste de documents médias (articles de journaux, émissions radio, clips vidéo, séquences de films, extraits d’émissions télé, etc).

Le développement des nouvelles technologies modifie constamment le concept traditionnel des médias, donc les enseignants doivent être au courant des nouveaux outils pour les appliquer dans leurs pratiques pédagogiques. On ne peut pas ignorer cette évolution, au contraire il faut analyser tous ces changements pour faire face aux nouveaux défis : les logiciels et l’utilisation pédagogique des réseaux. Ces défis nous permettent de distinguer les aspects suivants:

L’utilisation de documents audio :

  • pour le décodage de l’oral
  • pour l’exposition à la langue
  • pour la compréhension de l’oral

L’utilisation de documents visuels et de documents vidéo :

  • pour déclencher les actes de parole
  • pour développer les compétences culturelles.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication correspondent au besoin d’authenticité et d’immédiateté des ressources. Le multimédia permet, comme la vidéo qu’il intègre d’ailleurs de plus en plus, de rendre authentique et crédible les situations de communication. L’utilisation de l’Internet permet à l’apprenant d’accéder directement à des ressources multiples et authentiques. L’évolution de ces nouvelles possibilités modifie la problématique liée à l’utilisation par l’enseignant des supports pédagogiques. Le problème ne concerne plus uniquement le choix des documents, mais comment aider l’apprenant à exploiter et comprendre les ressources disponibles.

L’éducation aux médias réunit tous les médias et recouvre des compétences interculturelles. Elle vise à sensibiliser les gens aux diverses formes que peuvent prendre les messages médiatiques dans leur vie quotidienne (programmes, films, images, textes, sons et sites Internet qui sont fournis par divers moyens de communication).

Bibliographie:
Boiron, Michel, Renouveler la pédagogie du français avec les médias, Le français dans le monde, no. 381, mai-juin 2012
Piette, J., Éducation «par les médias» ou «aux médias»? en L’actualité éducative, Cahiers Pédagogiques N°449, janvier 2007 www.cahiers-pedagogiques.com/Educationpar-les-medias-ou-aux.html

Accesări: 163

Articole asemănătoare